02
Fév
2021

Les dernières cartes du jeu

[Page 2]
Invasion

Comme le rappellent les images ci-dessus, les Scrins, une espèce extraterrestre, vont s’ajouter à la partie de Command & Conquer au bout d’un moment.

En laissant de côté pour le moment la symbolique “métaphysique” qu’ils représentent avec le tibérium, on va s’intéresser dans les lignes qui vont suivre, à leur autre fonction symbolique dans ce grand chamboulement de la “fin des temps“.


Avec ce passage, c’est le moment idéal pour avancer un des éléments mis en avant par le défunt journaliste Serge Monast, à savoir le Projet Bluebeam (de la NASA) et sa supposée invasion extraterrestre.

Cependant, il est difficile de dire si ce Projet Blue Beam est toujours en vigueur ou a changé, car à l’époque de la révélation du programme, le calendrier affichait les années 1990.

Quoiqu’il en soit, voici dans les grandes lignes, les objectifs de ce projet tels que découverts par S. Monast.

  • Une réévaluation des découvertes archéologiques et scientifiques, de telle sorte que ce qui nous a été inculqué depuis des générations sera balayé du revers de la main, religions y compris.

    (Il y aura probablement du vrai là-dedans.. Mais à qui profitera la tournure des mots et des évènements ?)
  • Un “big show” dans le ciel, jusqu’à projeter la voix d’un “Messie” ou de “Dieu” dans la tête de chaque personne.

    Comme chaque personne a ses affinités, chacune aura sa version, athée et agnostique y compris !

    S’ensuivront des manifestations surnaturelles par des moyens technologiques, un chaos organisé à échelle globale et pour couronner le tout…
  • Faire croire à une invasion alien, avec comme grand final l’intervention d’une entité ou d’une supposée civilisation extra-terrestre altruiste, ce qui finira d’enfoncer le clou du Nouvel Ordre Mondial.

    Car la paix que tout le monde voudra, en sera d’autant plus facilement acceptée du chaos et de la misère générée de toute pièce…

Ajoutez à cela l’étrangeté plantée depuis des années aux États-Unis, les désormais très célèbres Georgia Guidestones et leurs 10 Commandements qui ont fait couler tellement d’encre…

Il en faut peu, vraiment peu pour penser que ces programmes se rejoignent d’une manière ou d’une autre.

Maintenant, autant les révélations de feu Serge Monast avaient -à juste titre- l’effet d’une bombe à leur époque, autant il y a certains points sur lesquels elles semblent insuffisantes, avec un regard plus actuel…

…Car non seulement “l’ufologie” (terme générique arbitraire pour les besoins de cet article) existe bel et bien…
…Mais surtout, de l’eau a coulé depuis et d’autres sources mentionnent l’aspect “trans-dimensionnel” de cette “ufologie”.

Sujet très large et délicat d’approche, car entre désinformation organisée par diverses agences et l’étendue possibles des contacts, c’est un puzzle assez complexe, du moins si l’on n’a pas une grille de lecture précise.

Alors évidemment, on ne pourra pas tout expliquer ici, mais on va quand même commencer par donner quelques lignes directrices avec tout d’abord une vidéo en rapport avec cette “crise”.



Si certains éléments sont difficiles à avaler du premier coup, attendez de voir la suite, où l’on illustrera les faits par d’autres moyens.

Il faudrait toutefois toutefois faire une petite mise en garde face à cette idée de “Résistance” à laquelle l’auteur de la vidéo fait référence et a l’air de s’identifier, et de vouloir attribuer plus de crédits qu’il n’en faut…

Par contre, là où cette vidéo a sans doute du mérite, serait dans l’interprétation d’évènements qui se sont passés derrière le voile du Covid.

Des faits qui pourraient paraître impossible, et pourtant…
Dans ce but, pour nous faciliter la tâche et faire la liaison, nous allons en appeler à une autre série de jeux, cette fois baptisée XCOM.

Croire ou ne pas croire

Comme vous pourrez le constater, la saga XCOM, en particulier le second volet, a tous les traits d’un projet BlueBeam réalisé, cette fois-ci avec de véritables aliens, en plus d’éléments qui peuvent faire penser à la crise du Covid.

Artwork intégré dans le jeu, résumant la situation en une image !
Au fond, les silhouettes exotiques à 4 bras représentent les “Anciens“.


Le contexte de XCOM 2 (sorti en 2016): La bataille qui a opposé les Aliens et l’Humanité s’est soldée par la défaite de cette dernière

…Vingt années ont passé depuis l’accord signé entre les deux partis, la paix a été accordée aux humains contre la soumission à un système répressif (mais qui ne se décrit jamais comme tel, mais plutôt un bienfaiteur), le régime d’ADVENT.


Il va sans dire que “les éléments récalcitrants à ce régime”, les personnes qui s’y opposent, sont systématiquement marginalisées et brutalisées, ou éliminées.


Ci-dessus: L’ armée alien d’ Advent en marche, littéralement.

En petit, le texte dit:
“(..) les centres urbains se préparent à fêter le vingtième anniversaire de l’Unification.”

La population est soumise à des contrôles très réguliers… Les checkpoints et les scanners sont partout.
Ne manquent plus que l’attestation et le couvre-feu… Oh, mais attendez !


Il suffisait de le demander !

A gauche: “Advent rappelle à tous ses citoyens que le couvre-feu est pour sa protection.”

A droite: “Les citoyens sans dispense valide sont priés de se signaler aux soldats de la paix d’ Advent le plus proche pour assistance.”

Le Président d’ Advent s’exprime (il a une génétique croisée pour apparaître “humainement potable”..!) :

“Un petit groupe de dissidents reproduit les erreurs de l’ancien monde.
Ils frappent alors que nous célébrons un sauveur qui a offert son amitié et sa compassion.
Mais ces actes futiles ne briseront jamais le lien qui unit l’Humanité aux Anciens.”

Alors évidemment, dans le contexte du jeu, ce petit groupe de dissidents, il s’agit de nous, les protagonistes. Des rebelles qui vont faire quelques découvertes surprenantes par la suite…

Mais avant, terminons cette cérémonie festive avec la mise en place d’un des termes du contrat de ce pacte de paix.

Car en tant que “bienfaiteur” de l’espèce humaine, Advent s’emploie depuis un certain temps au déploiement de structures bien précises…


“En accord avec les promesses faites avec l’Humanité, 12 centres de thérapies géniques ouvriront le jour d’ici la fin de l’année.”

Des centres de thérapies géniques, rien que ça !
La promesse faite par Advent est celle d’une découverte et d’une révolution médicale, censées mettre un terme aux maladies.

Décidément, le setting de ce jeu est on-ne-peut-plus proche de notre propre contexte avec le Coronavirus et son vaccin.

En tout cas, cela n’empêchera pas, dans le lore de XCOM, que des millions de personnes se fassent “vacciner” dans ces centres de thérapies géniques…

Poursuivons le récit du jeu, à la recherche d’indices qui nous mettront sur la voie de choses les plus impensables…


Assez tôt dans l’aventure, on découvre l’un des éléments mis en place par Advent: un site secret, un parmi d’autres, bien à l’abri des regards indiscrets du public.

Notre intervention au sein de la structure et le débriefing qui s’en suit nous permettront de comprendre qu’Advent, sous couvert des centres thérapies géniques…


…Envoie en fait des humains se faire tuer par milliers dans ces sites secrets, afin de produire un liquide concentré que notre groupe de héros XCOM récupérera dans un “flacon”.


Le vrai visage des thérapies géniques et de leur aller final vers les sites secrets : des sortes d’usines de “raffinement” de la “biomasse” humaine, si un tel mot peut avoir du sens..


Mais quel est le but d’ Advent ? Les informations de la résistance d’XCOM font état d’un dossier top secret, le projet Avatar, la pièce maîtresse de ce gigantesque chantier entrepris par les aliens.

Le terme n’est pas un simple hasard, mais tout ce que nous savons pour l’heure, est que les centres de thérapies géniques ne sont qu’un prétexte pour sélectionner les candidats “génétiquement viables“.

(Càd, avec du potentiel “psionique” dans le contexte du jeu, voyez cela comme les pouvoirs de l’esprit sur la matière.)


Pages: 1 2 3 4 5