10
Sep
2020

La Mémoire du Monde

[Page 1]

Information technique

Ce dossier est long, très long, et contient énormément d’images: il se peut que le chargement des pages soit ralenti par endroit, ou selon les moments.

Avant-propos

L’article du jour est consacré à Final Fantasy IX (FF9), titre d’une célèbre franchise dans le jeu vidéo, originellement sorti au tout début des années 2000.
Pour l’anecdote, mes débuts avec le titre remontent à ma jeune adolescence, durant les années de collège…

Les personnes qui connaissent déjà cet opus auront une petite avance, mais les autres sont tout aussi bienvenues: cet écrit sera surtout un résumé du récit du jeu, avec des commentaires le long de la route.

Il est plus que recommandé de suivre le déroulement progressif du jeu, car autrement, beaucoup de choses risquent de ne pas faire sens !

Cela étant dit, ce dossier sera suivi par la suite d’un appendice en complément de lecture.
Bien, voyons dès à présent ce qu’il a dans le ventre !


Crédits spéciaux: le Moguri Mod

Intrigues terrestres

(nb: Après avoir ouvert une image, vous pouvez utiliser les touches fléchées du clavier pour naviguer entre elles, et la touche échap pour revenir au texte)


La toute première cinématique du jeu: un radeau en pleine mer déchaînée, avec deux personnes à son bord, dont une enfant.
Un cauchemar qui tire la princesse Grenat hors de son sommeil.

Puis un aéronef se dirige vers la ville d’Alexandrie.
Il s’agit de celui de la troupe des Tantalas, dont on dirigera un personnage-clé: Djidane.

Comme l’indique les images, sous couvert de pièce de théâtre, les Tantalas sont en fait là pour capturer la princesse.


Dans le rues d’Alexandrie, on prend le contrôle d’un autre personnage au chapeau pointu, qui répondra au nom de Bibi.

L’une des vignettes a cette bulle, adressée au petit être:
“Tu n’est pas un enfant de la rue, mais tu n’est pas, non plus, de notre monde.”

Évidemment, c’est ici un aristocrate qui parle à quelqu’un qui n’est pas de sa classe sociale, c’est le sens le plus évident de ce dialogue.
Mais cette citation est également une manière d’annoncer un des thèmes du jeu, en catimini.
A ce stade il est tout simplement impossible de deviner ce qu’il va se passer des heures plus tard, et de comprendre le double sens de cette phrase.
Une technique d’écriture bien connue…

Idem pour le texte du faux-billet de Bibi:
” (..) Une funeste destinée ! Un inoubliable souvenir !
Du rêve, de la réalité et, au final, de la vie et de la mort ! “

A gauche: Lors de la représentation, les deux lunes sont visibles dans le ciel.
En haut, au centre: la première dame d’Alexandrie, Branet.

On apprendra assez vite que la princesse Grenat s’est enfuie du château avec un pendentif de grande valeur, et est même consentante à se faire enlever par les Tantalas.
Cela ne sera pas du tout au goût de la reine Branet, qui n’hésitera pas à user d’un tir de canon sur le vaisseau des Tantalas, mais l’aéronef s’en sortira, non sans égratignure, et avec à son bord les protagonistes de ce début d’aventure.


Après quelques péripéties à la suite du crash de l’aéronef, le groupe est composé de Djidane, Grenat (qui se renommera Dagga pour passer inaperçue), Bibi et Steiner (un chevalier têtu de la garde rapprochée d’Alexandrie).

Tous les quatre doivent continuer leur route à pied sur le continent de la Brume, et feront une escale au village de Dali, non loin d’ici.

Le jeu manie habilement sérieux et humour.

Le paisible village de Dali ne l’est qu’en apparence: le groupe va vite se rendre compte qu’il s’y trame quelque chose de louche.

Les galeries souterraines sont remplies de caisses marquées du sceau d’ Alexandrie, que la princesse reconnaît aisément.
Un peu plus loin se trouve une machine inquiétante, et utilisant de la “Brume” (un myste très présent sur les terres où se déroulent toute la première grande section du jeu)

Le groupe s’aperçoit ensuite que toute cette machinerie sert à créer des sortes de mannequins, à l’image fortement ressemblante à celle de Bibi !
A quoi peuvent-elles bien servir..?


Peu après, nos héros apprennent qu’un aérocargo est sur le point de décoller, à destination de la capitale du royaume évidemment.
Mais une fois à bord, il en sera décidé autrement, et le navire partira en direction de Lindblum, un état voisin.

Pendant le vol, un ennemi apparaîtra, faisant partie des “Valseurs”, qui ne sont autre que des prototypes évolués des fameux mannequins cités plus haut.
Lors de l’altercation, on voit clairement que ces Valseurs ont une conscience ou un égo propre, contrairement aux “poupées sans cervelles” que sont les Mages Noirs.
(Et juste un peu plus tard, cette description sera réitérée par l’expression “golems sans âme”.)

Notre navire amoché par la bataille finira sa course sur les quais de l’immense cité de Lindblum, quelques temps après.


Intrigues politiques

Une fois arrivé à bon port, nos héros se verront accueillis par la garde de Lindblum, au service de sa Majesté le Roi Cid.
Une audience leur sera accordée étant donné le statut de la princesse qui les accompagne, et grâce au pendentif qu’elle porte.

Devant le Roi, qui a été transformé en un vilain puluche depuis que sa compagne est aux abonnés absents, il est révélé que c’est Cid lui-même qui a commandité le coup de la pièce de théâtre, ayant eu vent des manigances de la reine Branet.
Son attitude récente de va-t-en-guerre ne lui ressemble pas et la princesse soupçonne une mauvaise influence, quelque part, qui cumulée avec le deuil du roi d’ Alexandrie a fini par faire pencher la balance.
Heureusement pour l’heure, l’échiquier politique entre les deux royaumes est toujours à la faveur de Lindblum, grâce à sa flotte d’aéronefs.

Mais avant de continuer ces discussions, la ville de Lindblum a droit à quelques réjouissances avec la traditionnelle fête de la chasse, où un nouveau compagnon de route rejoindra le groupe à son issue: il s’agit de Freyja, chevalier-dragon de son état.


L’arrivée à Lindblum et l’audience avec Cid.

Coup de théâtre, la fête est interrompue lors de la remise des prix par la venue d’un soldat de Bloumécia, alertant sur les forces en jeux (des chapeaux pointus) et demandant l’aide du Roi Cid.
Hélas, le pauvre succombera à ses blessures dès son message transmis.

Les nouvelles ne sont pas bonnes, mais cela n’empêchera pas la fête de se terminer sur le traditionnel banquet.
Second clou du spectacle, Dagga, qui avait emprunté du sédatif à Djidane, en a profité pour empoisonner les plats du groupe.
Encore très attachée à sa mère, et persuadée de pouvoir la faire changer d’avis, elle fera route de son côté, accompagnée de Steiner.

Quand au reste de nos protagonistes, ils partiront là où le champ de bataille fait visiblement rage, càd Bloumécia, la patrie de Freyja.


Petite interlude car à ce niveau du parcours, il y a deux-trois petites choses à relever.

Tout d’abord, les joueurs ont la possibilité de commencer la quête des “Chocobos”.

Dans FFIX, celle-ci se fait en déterrant des trésors un peu partout dans le monde, et notre monture a la possibilité d’évoluer, sans compter que nous apprenons rapidement l’existence d’un Paradis des Chocobos.

Ensuite, il y a quelques curiosités à voir dans des descriptions d’objets, mais le mieux serait encore de laisser parler les images pour elles-mêmes.


Ce paradis des Chocobos, on y posera un pied à un autre moment de l’aventure.


Quelques autres descriptions d’objets à ce stade du jeu.

Nous voilà donc arrivés à Bloumécia, le pays natal de Freyja.
L’attaque de l’armée ennemie (composée de mages noirs, supposément d’Alexandrie) a mis la ville à sac.

Le palais de la cité va être le terrain d’une discussion entre les différents partis en jeu, avec une nouvelle figure.

Oui, le peuple de Bloumécia est fait de rats. L’univers de FF9 regorge d’humanoïdes en tout genre.

Le groupe finira par s’interposer, hélas pour eux la générale en chef Beate est une adversaire coriace, laissant nos compagnons vaincus.

Un certain Kuja lâche un solennel: “Seul ce jeune garçon est un problème”, en référence à Djidane.
Les antagonistes quittent la scène, mais une information aura quand même filtré: la suite des évènements va se dérouler à Cleyra, non loin d’ici.

Les forces de Branet étant déjà en route, il n’y a pas une seconde à perdre et nos héros doivent trouver la force de continuer.

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9