10
Sep
2020

La Mémoire du Monde

[Page 6]
Aux portes d’un autre monde

Il n’en fallait pas moins en attendre du grand narcissique, qui est sur le point “d’offrir la mort” aux membres du groupe resté dans le repaire.

Ils s’en sortiront tout de même à temps, et alors que Djidane revient d’Euyevair pour rendre à César ce qui lui appartient, tout le monde est surpris par l’enlèvement de la plus jeune membre par les sbires de Kuja.


Les quartiers de Kuja arborent un décor aussi ambigu que la psychologie du personnage en lui-même.


Au sortir de la base, nos héros prennent en filature l’homme à la langue de vipère, à bord du navire de Cid.
Ils se doutent bien que ce dernier veuille procéder au même rituel effectué sur Dagga par le passé, celui permettant de retirer les Chimères d’une personne.

Étant donné que Kuja se déplace avec un aéronef, il a une légère longueur d’avance, mais le groupe aura quand même le temps de voir vers où pointe sa direction: celle des terres septentrionales de Gaza Est.

La petite station de Gaza Est est surtout composée de pèlerins venus d’autres parties du globe, avec ce qu’ils prennent assez naïvement pour “une Île de Lumière” et son “Chemin des Âmes”.

Pour l’heure, il faut vite aller secourir Eiko, qui d’après les témoignages aurait été aperçue parmi les sbires de Kuja, et se dirigeaient vers le Pic de Goulg, littéralement la porte à côté.

A gauche, la fameuse “Île de Lumière“, à l’horizon.

A droite, l’entrée du Pic de Goulg. Remarquez le blason de la porte.
Sur les prochaines images, inspectez-bien les motifs du lieu de rituel !


Les doutes qui avaient émergés lors de la traque de Kuja vont se confirmer: il cherche bien à arracher les Chimères de la fillette pour se les approprier.

Le rituel a lieu au fond de l’ancien volcan, et est soudainement interrompu lorsque les deux sous-fifres de Kuja l’interpellent pour lui prévenir de la dangerosité de l’exercice, Eiko n’étant qu’une petite fille.

Le voleur de Chimères insiste davantage pour continuer, quitte à lui ôter la vie !
Moug, le petit Mog d’Eiko, s’interpose alors pour révéler sa vraie nature, celle d’une Chimère, qui veillait sagement.
A elle seule, elle viendra à bout des deux bouffons de service sans grande peine.

Kuja parvient à s’éclipser, mais au moins Eiko est saine et sauve.
Qui plus est, nous retrouvons en ces lieux la compagne du roi Cid, Hilda, qui avait été enlevée par le fourbe aux grands gestes.


Quelques temps après, nous voici de retour à Lindblum, avec un Cid qui a repris son apparence humaine, enfin !

L’ heure est aux révélations et autres informations qu’Hilda a pu glané en côtoyant Kuja.
Il serait, d’après ses propres dires, à la recherche d’un grand pouvoir en ce monde, et proviendrait même d’un autre plan d’existence: Terra !

!! Les personnages n’étaient peut-être pas préparés à la nouvelle, mais le joueur-se l’était déjà, n’est-ce pas ?


Hilda nous apprend ensuite que la soi-disante “Ile de Lumière” n’est ni plus ni moins qu’un portail entre les deux mondes, Héra et Terra.

Il faudra toutefois trouver la “clé” de la porte, qui siègerait quelque part sur le Continent Oublié, plus précisément au Château d’Ypsen, une bâtisse répertoriée par un aventurier des anciens temps.


Les regards attentifs auront tôt fait de remarquer que Grenat est absente de cette scène: elle avait simplement besoin de de recueillir un petit temps à Alexandrie.

Djidane finira par la rejoindre, et ô surprise, s’apercevra que celle-ci a non seulement recouvré la parole, mais a également coupé ses longs cheveux.
La plaie a guéri d’elle-même, Grenat a tourné la page au passé douloureux qui la tourmentait et est désormais prête à aller de l’avant.

Et pour couronner le tout, ce bon vieux Cid a repris ses fonctions d’ingénieur pour doter le groupe d’un nouvel aéronef, baptisé Hildegarde 3 pour l’occasion.
(Et accompagné par sa piste musicale “Hilda Garde – Airship”, à la fois revigorante et déterminée, et aux accents bien aérés !)

Dorénavant, les cieux sont à notre portée !

Le Lien entre les mondes

Avant de passer au Château d’Ypsen, on va réaliser un petit détour pour recevoir une information pas-si-anodine, et qui répond en partie aux questions des liens entre Héra et Terra.

Vous souvenez-vous de la quête des Chocobos, entamée au tout début du jeu ?
Eh bien, comme promis, nous y revoilà pour la finir. Après avoir déterré tous les trésors aux 4 coins du globe, le cavalier et sa monture arrivent au tant attendu “Paradis des Chocobos”.

Sur l’image ci-dessus, il y a une ligne de dialogue avec un Chocobo, facilement ratable. Voici ce qu’elle dit:

” 5000 ans avant le Grand Changement, le paradis des chocobo existait déjà… “

Il semblerait que d’une manière ou d’une autre, ces bestioles ont gardé le souvenir de cet évènement particulier, à travers les générations.

Mais qu’est-ce donc que ce “Grand Changement” ?
Revoyez-donc les indices laissés à Euyevair, qui vous mettront peut-être sur la voie, ainsi que les autres lieux un peu bizarres du jeu, sans même compter l’intervention de Garland…
Ce n’est probablement pas un changement si “bienheureux” que cela…

En tout cas, ce petit détour parmi les Chocobo va trouver son écho avec la suite directe de nos aventures.

Il n’y aurait pas comme un petit soucis ?


Le Château d’Ypsen est une étrangeté d’architecture: il n’est pas rare que les voûtes pointent vers le bas, et il y a même des chaînes suspendues vers le haut.
Le plafond devient sol, et sol devient plafond, très curieux.

Au cœur de la bâtisse, nos héros font la découverte d’un mural composé d’objets pointant vers des lieux biens distincts de la planisphère d’Héra, supposément les “clefs” vers le monde de Terra.

De plus, le gardien des lieux ne manquera pas de lancer quelques répliques pour le moins déconcertantes, une fois vaincu.

“Vous avoir arrêté énergie… Énergie importante pour Terra…”
“Un être tout, tout être un..”


Il y a de quoi se gratter la tête, ou avoir les poils hérissés, au choix.

Le “Un être tout, tout être un…” sert d’abord les besoins de la situation, car les 4 sceaux menant à Terra doivent être levés en même temps pour ouvrir “l’Ile de Lumière”.

Mais par la suite, cette phrase sera à garder en mémoire…
Pour le moment, c’est Terra qui nous intéresse, et après avoir brisé les sceaux des 4 sanctuaires, il est enfin possible d’aller vers le récif glacé.

Il y a un sacré besoin de réponses aux évènements qui se sont déroulés sur Héra, et Djidane et ses compagnons espèrent bien les trouver sur cette énigmatique “Étoile”.
Impossible de faire machine arrière maintenant, il faut faire le bond vers l’inconnu !


Une des plus belles séquences dans ce FF9, avec une réalisation du vortex à s’en pincer…
Et ça y est, nous y sommes. Voici Terra.

Révélations intimes

A l’arrivée sur Terra, Djidane est accueilli par le personnage répandant au nom de Garland, désormais moins qu’un inconnu pour le joueur.
Vraisemblablement, notre héros ne sait pas grand-chose de lui-même et de ses origines, et le vieillard l’incite à poursuivre sa voie.

Petit détail pour les oreilles fines, la piste audio de Terra est une autre variation d’un des thèmes du jeu, celui de l’écran titre (The Place I’ll return to Someday), et est une très belle piste à n’en pas douter, avec ses étranges accents de familiarité…


Alors que nous faisons nos premiers pas sur la planète à la teinte bleutée, une mystérieuse figure nous ouvre la voie, puis souhaite la bienvenue à notre héros à queue près du portail d’une cité, nommée Branval.
D’ailleurs, elle aussi possède cette queue si caractéristique… Djidane viendrait-il de retrouver ceux de son espèce ?

La question va être coupée court avec le décollage d’un vaisseau que vous connaissez bien maintenant, puisqu’il s’agit de l’Invincible.

A sa vue, Dagga va enfin réaliser que c’est cet appareil qui a provoqué toutes les tragédies qu’elle a vécues depuis son enfance.
Le choc sera tel qu’elle s’en évanouira.

Le groupe s’infiltre alors dans la cité de Terra pour que l’Invokeuse-née puisse reprendre ses esprits, et pour que Djidane en profite pour remonter le fil de ses origines…



Le contact avec les habitants de Branval, tous très semblables à Djidane, va être une première occasion de récolter des informations très utiles pour comprendre la suite du scénario.

Voici quelques lignes tirées du jeu (voir images)

“Nous nous accomplissons en devenant des réceptacles”

“Le moment venu, une âme se posera sur nous.”

La figure triangulaire refait son apparition sur Terra, histoire de confirmer les hypothèses.

Pour finir d’achever la reviviscence de la mémoire de Djidane, ce dernier est invité pour une entrevue avec la jeune fille qui l’avait accompagné aux portes de Branval.
Sans conteste, la scène a lieu près de ce qui ressemble à des cuves de clonage ou de maintien en vie.

Dans la même lignée que précédemment, voici à nouveau quelques lignes à retenir de ce passage:

“Nous en sommes tous. Nous nous appelons…les génomes…”

“Nous n’avons pas le choix… On nous a conçu ainsi…”

“Et nous nous assurons qu’aucun de nous n’ait une âme…”

“Nous, ne ne sommes que des réceptacles.
Toi, tu as une mission plus importante…”


La messe a été dite, Djidane vient d’avoir la confirmation qu’il est bien originaire de Terra.
Des révélations quelque peu déconcertantes, mais le meilleur reste encore à venir…

Après quelques autres explications que l’on va mettre en avant juste en-dessous, la jeune génome invite son confrère à rejoindre Garland, qui lui dira alors tout.



On apprend donc que le but de Terra est de remplacer Héra, en utilisant les génomes comme réceptacle d’âme pour le vrai peuple de Terra, “éteint” depuis des lustres.

La manière de procéder de cette antique civilisation en dit long sur son orientation: Terra survit depuis des éons en absorbant d’autres sphères d’existence.
Elle n’a fait que phagocyter d’autres vies pour son propre usage, incapable de trouver une solution interne à son problème, ou du moins l’admettre.

Nous apprenons également que Garland aurait tenté -en vain- de mettre un terme aux agissements de Terra, il y a fort longtemps, mais que cet échec plombant l’a contraint à continuer sa mission pour le compte des Terrans qui attendent leur résurrection.

Bien, maintenant que nous sommes au fait, c’est le bon moment pour aller rendre visite à l’illustre personnage.

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9