10
Sep
2020

La Mémoire du Monde

[Page 7]
Réunion de famille

Djidane reste bel et bien sur ses positions, son sens éthique le gouvernant avant tout.
Une scène qui fait écho à d’autres par le passé, et d’autres à venir.

Nous voici à la forteresse de Garland, celui qui surveille Héra et qui fait la pluie et le beau temps sur cette planète.
Djidane s’apprête à l’interroger, pourtant le sombre individu ne sera pas du tout avare avec ses propres révélations.


Ci-dessus, la rencontre avec Garland nous indique que Djidane a été crée pour “perturber l’activité giratoire de l’âme (ou des âmes) de Héra“.

Ce à quoi le concerné rétorque que c’est à lui de décider de sa destinée, et on ne peut que louer sa parole.
Djidane essaiera tout de même d’en apprendre plus avant de vouloir en finir avec Terra et Garland.

Et ci-dessous, Garland nous donne d’autres détails concernant un autre être envoyé pour troubler Héra.
Il s’agit bien évidemment de Kuja, dont les tendances psychologiques ont quand même fini par contribuer au plan de Terra, bien que ce dernier cherche à s’en affranchir “à sa façon” en devenant le maître des deux mondes.



“Perturber l’activité giratoire de l’âme” veut tout simplement dire créer des conflits et des guerres (in fine, que des êtres meurent pour le compte de Terra).

On enchaîne les dépoussiérages avec le véritable rôle de l’arbre Ifa, qui est donc bien une structure implantée sur Héra pour des motifs d’origine Terrane.

L’Ifa permet en fait de trier les âmes des défunts, il bloque leur circulation naturelle, car d’ordinaire, ces âmes retourneraient à l’étoile d’Héra.


Chose importante, bien que les deux frères ennemis aient une âme, visiblement Kuja n’a pas été doté d’une “âme éternelle”, un oxymore qui surprendre.

Puis Djidane réaffirme ses positions face à Garland: il ne s’alignera jamais sur le genre de principes qui régissent Terra.

Garland remonte les marches, légèrement déçu, et d’un claquement de doigt, contraint Djidane à l’évanouissement en laissant cette tirade:
“Son corps-réceptacle recevra une nouvelle âme !”

L’écran devient alors subitement noir.


Encore lui ? Décidément, Kuja ne lâche rien !

Le Djidane que l’on retrouve ici, dans une autre salle, est un Djidane abattu, las et désinvolte. Parfois même insultant, en tout cas méconnaissable.
Cette personnalité ne lui ressemble pas, et il lui faudra l’aide de tous ses compagnons de route pour que l’on retrouve l’essence de notre vrai Djidane.

Un des passages les plus emblématiques du jeu pour son contexte et sa musique (You’re not Alone).


Rescapés d’un ancien monde

Cette nuire noire étant passée, notre héros se reprend et le groupe avance pour confronter Garland dans sa tanière.

Aux armes viendront ensuite les mots, nos héros voulant savoir la raison d’être de l’homme qui a créé les génomes.
Pourquoi suit-il le plan de Terra avec autant de dévouement ? Il a pourtant bien essayé de s’en affranchir par le passé…

Garland devra s’y reprendre à plusieurs reprises, sa première réponse tenant plus de l’automatisme.
La deuxième, plus sincère, sera marquée par une légère note d’abattement, répondant “qu’il ne souhaite que marquer les heures dans l’au-delà…


Sur l’image de gauche, Garland se trompe. Ces lignes sont là pour appuyer le véritable discours du jeu, qui est l’opposé de ce que prétend le vieux sénile.

Par contre, sur celle de droite… Il marque peut-être un point !


Garland accouche enfin et lâche un peu de son poids face à la question répétée du groupe, qui demande en gros quel est son but ou le sens de sa vie.

Du combat contre Garland, nos héros s’en sortent victorieux mais ce n’est pas eux qui lui porteront le coup fatal, car Kuja fait son entrée dans la scène et ne pourra s’empêcher de sortir sa gestuelle.

Le plan du mégalomaniaque était déjà posé sur des rails: il s’en prend à nos héros, et alors qu’il se sait vaincu, Kuja entre en “Transe” et voit ses pouvoirs décuplés.
Il en profite ensuite pour achever Garland en le poussant du bord, mais ce dernier n’en sera pas écarté de la pièce pour autant…


Laissez-moi Héra et Terra. Je les dominerai avec amour !
En voilà de l’humour d’un esprit tordu !


Mystérieusement, Garland est toujours “vivant”, bien que son corps ait péri.
Il informe Kuja de sa vie “limitée”, ce qui mettra ce dernier dans une colère noire, ne pouvant supporter que le monde puisse tourner sans lui.

Il laissera alors libre cours à ses pulsions, en usant de ses pouvoirs issus de la Transe pour saccager et réduire en miettes sa planète natale.


Heureusement, nos héros prennent la poudre d’escampette avant la destruction totale de Terra, et décident d’emprunter le vaisseau qui a autrefois brisé tant de vies: l’Invincible.

Il faut faire vite, cependant l’instinct de Djidane l’oblige à faire un rapide détour à Branval pour proposer son aide aux Génomes restants.
A vrai dire, et comme le dit notre héros lui-même, dans toute cette histoire, ils n’ont pas vraiment fait quelque chose de mal.


Les décors relatifs à Terra ont une obsession avec les yeux…
Un des sens du mot Euyevair / Oeilvert est désormais mis en évidence !

Djidane s’entretient avec la dernière restée sur place, Mikoto de son prénom. Elle finit par avouer être dotée d’une âme..!
Mais elle a bien du mal à partir, ayant toujours vécu sous les ordres comme tout bon génome… Que pourrait-elle bien faire d’autre..?

“Tu chercheras un sens à ta vie, des fois tu souffriras, mais toi seule décideras qui tu es.”

Toute la compagnie quitte Terra en réempruntant le vortex.


De retour sur Héra, nos héros ont une petite discussion bien à l’abri à l’intérieur du vaisseau.
Djidane redoute un possible lien, toujours existant entre les deux planètes, situé à l’Ifa.
Et justement, en parlant de l’ancien grand “arbre de vie”, Steiner les interpelle d’aller voir dehors, l’air stupéfait.

Djidane, après avoir regardé à travers la vitre du navire, répond au chevalier qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter.
Ce qu’il prend pour une simple couche nuageuse… est en fait le signe du retour de la Brume, et le reste du groupe précise qu’elle recouvre désormais toute la surface du monde…

Mais que s’est-il donc passé ?!



Toutefois, n’oublions pas que le vaisseau a des réfugiés à son bord.
A cet effet, le groupe débarque au Village des Mages Noirs pour leur demander s’ils veulent bien les accueillir, ce qu’ils feront volontiers.

Voilà une chose de faite, et nous sommes à présent tout près de la dernière ligne droite de cette épopée pas comme les autres.
Nos héros vont aller voir de leur propres yeux ce qu’il est advenu du grand arbre, ce qui constitue une véritable surprise la première fois que l’on touche au jeu.


Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9