06
Déc
2020

Une affaire de Volonté

[Page 1]

Date de parution: décembre 2020


Introduction

Cette fois-ci, on s’attaque à Dragon’s Dogma (2012), et on va bien plus laisser parler les allégories pour elles-mêmes.

De plus, et un peu sur le modèle qu’emprunte le jeu, cet article fera davantage appel à la sagacité de chacune et chacun, bien que certaines choses seront plus explicitement dites.

Et comme à l’accoutumée, il n’y a pas besoin d’un ticket d’entrée particulier pour découvrir les tenants et aboutissants de ce récit singulier, condensé dans les lignes qui vont suivre.

Alors, êtes-vous prêt-e à percer les mystères du “Dogme du Dragon” ?


(nb: Après avoir ouvert une image, vous pouvez naviguer entre elles avec les touches fléchées du clavier, et revenir au texte avec la touche Echap.)

Mondes en fractales

En un autre lieu, en une autre vie, un autre enfant des hommes emprunte la voie…


Le jeu démarre ainsi, sur cette phrase qui nous donne quelques repères.
Dans cette courte séquence, on y dirige un personnage (masculin), manifestement à l’assaut contre un Dragon.

Et dans les moments qui suivront, la créature s’adressera à nous, et en ces termes très précisément :

” Forge dans mon feu le maillon suivant de cette chaîne sans fin… “

” A présent, il te faut choisir. Fuir ou aller de l’avant… “


L’ introduction se termine sans plus de précision sur ces paroles, pour laisser ensuite la place à une ellipse temporelle, couplée d’une citation. (Le jeu en sera d’ailleurs très friand.)

La cinématique continue pour révéler une sorte de vortex, d’où en sortent des créatures volantes… dont un Dragon.

A quoi vient-on d’assister ? La position presque fœtale du Dragon suggère bien quelque chose…
En tout cas, il file aussitôt droit vers l’horizon, comme l’indique la caméra, et cela ne dit rien qui vaille !


Le début de notre Périple

Après une phase classique de création de notre personnage, une nouvelle page de texte se présente à l’écran, résumant notre situation de départ.

Tout est tranquille et paisible dans le petit village de Cassardis où nous habitons, mais comme pour toute Épopée, cette vie idyllique va bientôt trouver son élément perturbateur…

Et pour cause: le Dragon se dirigeait en fait tout droit sur la côte et sur le village !
La panique et la terreur se fait ressentir parmi les habitants qui fuient cette engeance du Mal, à en croire l’un d’entre eux.

Mais au beau milieu de cette détresse générale, notre personnage a tout de même le courage – ou la folie – de brandir les armes et de faire face au Dragon…



Bien entendu, c’était une vaine entreprise que de s’en prendre à une telle créature à mains presque nues; mais pour autant, le Dragon ne nous achève pas et préfère nous dérober notre cœur.

Et contre toute attente, notre personnage survivra à la confrontation.

Le lendemain de l’assaut, le Dragon nous communique, comme télépathiquement, de prendre les armes, et nous appelle même “Insurgé-e“.
Par ce titre, Il nous somme de partir à la recherche de ce qui nous a été dérobé, telle une provocation !

Le destin s’acharnerait-il sur notre personne ?

Quoiqu’il en soit, si l’on veut retrouver un jour notre cœur, il faudra donc retrouver le Dragon !
Ainsi donc commence notre quête en ces lieux et en ces temps.


Pour nous accompagner durant notre périple, le jeu nous introduit avec son système de pions (d’autres personnages créés par les joueurs).

Mais contrairement à nous, ces pions n’auraient pas ce qui constitue un être vivant véritable, car l’étincelle de la volonté leur fait défaut, sans compter le fait qu’ils ne ressentiraient rien côté émotion.

Ils nous imitent toutefois très bien et apprennent même de nos actions (une chose inscrite jusque dans le gameplay du jeu).

Dernier détail, ces Pions sont recrutables à chaque pierre au motif ressemblant à un vortex bleu, et l’intérieur de l’endroit est comme un “entre espace-temps” qui relie les mondes des joueurs.
Une drôle de curiosité…

(Il est étrange de revoir une instance du concept énoncé ici, dans un autre jeu nippon, mais on laissera son exacte appréciation dans les mains des recherches de chacune et chacun.)

Revenons donc sur le sentier de notre quête, et sur ce qui va nous conduire vers de nouveaux horizons.

Le jeu aime jouer avec les citations, qui évolueront au fur et à mesure de la progression.

Et au contraire de sa version anglaise, plus pragmatique dans ses conseils, ceux mis en avant ici ont ce petit quelque chose.

Pages: 1 2 3 4 5 6