06
Déc
2020

Une affaire de Volonté

[Page 3]
Le point de non-retour

Après quelques temps, nous revoilà d’aplomb pour redorer notre blason auprès de la cité, avec notamment l’une des dernières requêtes du Duc Edmun et de ses représentants:
Finir d’enquêter sur les rumeurs d’une secte grandissante vouée au culte du retour du Dragon, dont quelques actions ont été repérées par les gardes récemment.

C’est à se demander si son Excellence ne nous envoie pas faire le sale boulot en faisant d’une pierre deux coups; puisqu’évincer de telles rumeurs en contenant les agissements de ces fanatiques le sert directement dans l’assise de son pouvoir…


La figure à droite, Elysion, est à la tête du mouvement.
Mais la secte n’est que, tout au plus, un vulgaire pion dans l’échiquier et une “fausse piste” de la source des maux.


Un peu plus tôt dans l’aventure, nous avions déjà eu affaire à cette secte, baptisée ironiquement “Salvation“; et qui séduit un nombre croissant de personnes.

Et lors de notre passage dans les galeries secrètes du mouvement, on pouvait entendre ces mots, venant du prêcheur, :
“L’âme ne peut se réaliser pleinement tant que nous sommes prisonniers de ce corps de chair.”

Cette phrase n’est pas totalement dénuée de sens en soi, bien que l’emprunte perverse du discours et de son contexte soit palpable.

Pour l’heure, retenons que si l’on a bel et bien un corps de chair et de sang, des choses très physiques vont le mettre à l’épreuve prochainement !


Dans un fort reculé dans le territoire, on finit par retrouver la piste d’Elysion et de sa secte, prônant le retour du Dragon, et ce dernier arbore un nom curieusement humain: Grigori

On ne l’avait d’ailleurs pas aperçu depuis les évènements liés à Cassardis, et comble de la situation, le borgne connaîtra une fin des plus misérables dans les griffes du Dragon auquel il s’était dévoué !

A ce concours de circonstances, Grigori en profite pour commenter sur la situation, avançant à juste titre que “les divagations d’un fanatique ignorant sont sans importance“.

De plus, Le Dragon ne semble pas en vouloir en finir avec nous toute de suite, en tout cas pas en ces lieux; et finit par nous rappeler qu’un défi en tête-à-tête l’attend Lui et nous, si telle est notre volonté.

Il nous fournit toutefois un dernier indice susceptible de nous aiguiller dans notre quête: un certain individu appelé “L’ Engeance du Dragon“.
Ce sera donc notre dernier détour avant d’aller réclamer ce qui nous revient de droit.


Grigori avait maintes occasions de nous croquer en un seul morceau, comme il l’a fait quelques instants auparavant avec Elysion…


… Alors pourquoi nous met-il au défi plutôt que d’agir comme on l’attendrait d’un Dragon ?


Si vous ne l’avez pas déjà fait plus tôt, voici l’occasion de rencontrer l’Engeance du Dragon, un vieillard qui a l’air d’en savoir beaucoup au sujet de la bête ailée.

Peu avare en conseils, il nous indique que notre prochaine rencontre avec Grigori nous demandera de faire un choix.
De plus, il fait une rapide allusion à un “lien” que nous entretenons, et qui serait comparable à un talon d’Achille…

Nous quittons son antre avec probablement encore plus d’interrogations que de véritables réponses…


Mais comme l’échéance ne peut être retardée indéfiniment, l’heure de la confrontation avec le Dragon a sonné, et notre route est dorénavant celle de la Montagne Impure.

La Question du Dragon

” Tu suis ainsi le chemin de tout véritable Insurgé :

Affronter le dragon… et découvrir la vérité sans fard. “

Notre résolution étant prise, le jeu nous conforte dans notre choix avec cette annonce des plus singulières, le pied à peine posé sur le sol rocailleux de la montagne.

La vérité sans fard, autrement dit sans maquillage, sans enrobage… et aussi crue et laide soit-elle.

Dragon’s Dogma nous a accoutumé tout au long du jeu à une telle éventualité, quelque chose depuis son ouverture nous indiquait qu’il y a avait un hic quelque part…
Et nous sommes désormais à deux doigts de la découvrir !


Avez-vous reconnu les lieux ?
Il s’agit de la même zone visitée que dans le prologue, lorsqu’en “un autre lieu, en une autre vie, un autre enfant des hommes emprunte la voie…“.

Nous arpentons littéralement les pas de nos prédécesseurs.

Le Dragon nous accueille en ces termes..

..Et continue de plus belle sur sa lancée en enchaînant les questions bien choisies… Où veut-il en venir ?



Après cette mise en bouche de la part du Dragon, la scène nous montre rapidement des gobelins, qui servent d’appui pour son discours.

“Leur espèce est facile à comprendre”, étant donné que les gobelins sont assujettis à la peur vivace de mourir… Et qu’en est-il de nous, humains, alors.. ?

Ayant à peine eu le temps d’y réfléchir, le Dragon ne relâche pas la pression en nous mettant face à un dilemme !


” Une des voies de ton salut repose sur ma défaite.

Une autre voie s’offre aussi à toi…”


” Offre ce que tu as de plus cher. “

Pour le prix d’une seule vie, je laisserai ces terres en paix. “

Le moment en est presque solennel tellement la question du Dragon est lourde de sens et pleine de révélations.

Il nous donne le choix de soit :
– Poursuivre notre quête, celle de retrouver notre cœur, ce qui serait synonyme de le défier en combat.
– Ou de faire en sorte que la paix règne sur ces terres, dont nous serons le nouveau dirigeant… Cependant, il y a un prix à payer : celui d’une vie.

Et justement, en parlant du tribut réclamé, la caméra nous montre quelqu’un en proie aux flammes et aux attaques des sbires du Dragon…



On comprend alors à ce moment, ce que l’Engeance du Dragon voulait dire par “notre lien“.
Grigori a amené en ces lieux la personne avec lequel nous avons le plus d’affinité, symboliquement un être cher auquel on tient.

(Souvent représenté par un pnj “romancé” dans le jeu, ou à défaut avec lequel on a simplement beaucoup parlé ou échangé commercialement parlant… ce qui peut donner lieu à des scènes assez cocasses ici.)


Le “deal” du Dragon s’apparenterait-il à du chantage ?
Remarquez que depuis le début du jeu, ses actions relèvent bien plus du test, du défi, qu’à des menaces.
Nous metterait-il à l’épreuve ? Et que cherche-t-il exactement, derrière ces agissements ?


Le Dragon enfonce le clou en précisant qu’autrefois, le Duc Edmun a obtenu ses richesses et son titre…
… De la même manière qui se présente à nous actuellement !


En d’autres termes, il a tout simplement vendu son âme en prenant la voie de la facilité, pour un petit peu de confort et de pouvoir…
Une “tranquillité” toute relative puisqu’il vit depuis dans le mensonge et le remord permanents.


“Lénore !”
Saisissez-vous qui a jeté en pâture au Dragon, désormais ?


Le Duc représente évidemment le choix à ne pas suivre, mais on va tout de même commettre l’impensable; juste pour vérifier si le jeu en a dans le ventre.

Ce sera bel et bien le cas : nous avons droit à un courte scène où nous nous voyons octroyé la couronne de Gran Soren, dans une solitude presque accablante…

Et elle finit avec un classique écran de game over, mais nous pouvons toujours reprendre la partie à la dernière sauvegarde.
Le jeu nous pousse donc à obtenir la vraie fin, à faire le bon choix !


Pages: 1 2 3 4 5 6