06
Déc
2020

Une affaire de Volonté

[Page 4]
Duel au Sommet

Devant notre ténacité, le Dragon relâche la pression pendant un instant, permettant à notre prisonnier de se libérer.


Avant d’en venir aux “armes”, arrêtons-nous très brièvement sur la citation suivante:
” Mais la folie vaut mieux que la lâcheté “.

Si elle est celle du genre à remonter à contre-courant, quitte à être perçu-e comme tel aux yeux du reste du monde, alors oui, Grigori a entièrement raison.


D’ailleurs, un certain individu nous a fait porter un certain type de chapeau lors de notre première audience avec le Duc.. Vous souvenez-vous ?
C’était le bouffon du roi, autrement dit, un fou !

Notre couvre-chef était du même acabit, dans un style festif, la cour s’était moquée de notre chapeau ringard pour l’occasion !

De plus, les quelques lignes de dialogue du bouffon, lors de la scène d’agression d’Alienore, pouvait laisser entendre qu’il était l’une des rares personnes à avoir entrevu – en partie – les quelques secrets douteux du Duc…

Mais comme le dit si bien notre “antagoniste”, cette “folie” vaut mieux que de se condamner, ne trouvez-vous pas ?
Et finalement, ne serait-ce pas plutôt ce monde-ci, qui serait fou, comme il le sera sous-entendu par la suite ?

Au sortir de la cave, la bête aux écailles pourpres nous met bien en évidence sa poitrine, où siège notre cœur volé…



Après les paroles, les faits. La bataille contre le Dragon a débuté, et ce sera Grigori qui mènera le pas de danse lors de cette confrontation, avec des mots comme :

Montre ta puissance, Insurgé-e ! Révèle-toi à moi ! “

Et au lieu d’une bataille vite expédiée comme on pourrait s’y attendre, le Dragon a toujours l’air de vouloir nous emmener quelque part, aussi bien en lieu qu’en esprit

” Aie conscience de la fragilité des œuvres de l’homme…
Ce fort s’élevait autrefois, fier et solide…
La folle décision d’un homme faible en signa la destruction. “


Après la terre, le ciel.
La phase dans les airs sera de courte durée, nous chutons avec le Dragon et ce sera dans ce cratère plus bas que tout se jouera entre Lui et Nous.


Le choc a été dur, mais pas de repos pour les braves : le duel reprend aussitôt !

Toutefois, plus le temps s’allonge, et plus ce “combat” ressemble davantage à un énoncé philosophique, et dont l’intensité est à l’image de la brutalité des attaques que le Dragon emploie “contre” nous !


” Pour gagner quelque chose, tu dois donner tout ce que tu as, ici et maintenant ! “

” As-tu fait ce long voyage pour finalement manquer de courage, Insurgé-e ?
Tu as choisi ta voie ! “

” Il n’y a rien au-delà pour celui ou celle qui ne se donne pas tout entier-e à sa cause. “

” Libère ta puissance, Insurgé-e.
Sois digne de ce qui existe au-delà de moi ! “

” Montres que tu la force d’apaiser mon cœur.
Que tu en as la volonté, l’âme ! “

” Oui, ce feu ! Cette douleur !
La douleur que tu m’infliges est celle que j’ai moi-même fait subir autrefois ! “

“Si tu es vraiment éveillé-e au monde, les flammes de la perdition n’auront aucun effet sur toi !”

Le temps des révélations

Après une bataille des plus épiques, qui nous a exalté aussi bien dans notre corps que dans notre esprit, le Dragon vacille enfin.

La “victoire” est nôtre, si une telle formulation est appropriée en cette situation.
Une cinématique s’enclenche alors, où nous assistons aux dernières paroles de notre adversaire.


Le Dragon nous apprend qu’un certain futur a été rendu possible par nos actions…
…Et ce que ce futur réserve est une vérité tapie dans les plus grandes profondeurs

…Ce que le jeu va littéralement illustrer par l’effondrement de tout un quartier de la ville de Gran Soren.


Le Dragon est sur le point d’expirer, mais nous redonne tout de même ce qui nous revient à titre légitime: notre cœur, tout en nous avertissant une dernière fois.


La cinématique se poursuit, nous montrant les derniers instants de l’Engeance du Dragon, si vous vous souvenez encore de lui.

Il s’agissait probablement d’un Insurgé d’un autre temps, d’une autre époque, qui n’est pas allé au bout de sa quête et a préféré rester en ces terres pour aiguiller les futurs candidats…
Il est bien possible qu’il ait pactisé avec le Dragon, à la vue de sa longévité hors-norme pour un homme: il a vu des générations entières d’Insurgés passer devant lui.

Mais le Dragon ayant été vaincu, sa raison d’être ainsi que l’éventuel contrat qui les reliait est désormais caduc.
L’ Engeance trépasse, non sans un sourire aux lèvres, car enfin libéré de cette vie qui a plus que duré…


Puis la séquence nous fait témoigner d’une autre étrangeté, celle d’un autre homme qui avait lui aussi pactisé avec le Dragon: vous l’aurez reconnu, il s’agit du Duc Edmun !

Il est comme pris de convulsions soudaines, et nous le voyons se transformer littéralement sous nos yeux en un vieillard !
Lui aussi était donc maintenu “artificiellement” en vie !

Mais comme plus haut avec l’Engeance, un contrat est un contrat et ce dernier n’a plus lieu d’être avec le trépas du Dragon.
Edmun est en train de payer très cher pour avoir damné son existence.


Grigori rend l’âme, et son corps retourne à la poussière.

Il aura été un formidable “adversaire”, mais par dessus tout, il aura été un formidable enseignant, et ce malgré sa nature de Dragon.

Difficile de ne pas lui rendre de sincères honneurs, pour la voie qu’il s’est comme efforcé de nous montrer.
Où en serions-nous aujourd’hui sinon, sans ce “coup du destin extra-ordinaire” ?



De courts crédits défilent, histoire de nous donner un temps de répit et de digestion après toute cette ribambelle d’évènements haut en couleur.

Mais le jeu n’en est pas fini pour autant, notre quête vers la vérité du monde de Dragon’s Dogma est toujours en vigueur.
Et en parlant de couleurs, le ciel a pris une teinte des plus lugubres, comme s’il venait d’annoncer le temps des révélations.

Il y a quelque chose d’apocalyptique dans l’air, dans le sens premier du terme. Direction la capitale pour voir de quoi il en retourne !

Pages: 1 2 3 4 5 6