06
Déc
2020

Une affaire de Volonté

[Page 5]
Le Salut du Monde, ou le Salut de Soi ?

Il n’y avait évidemment pas 36 endroits différents à visiter à Gran Soren: la cour du Duc était en tête de liste !
Mais que va-t-il s’y passer, maintenant que le vent a tourné..?

” Aucun homme n’est capable de vaincre cette bête.. Non… “


Le Duc, en l’état du parfait représentant de la “voie à ne pas suivre”, ne peut admettre que quelqu’un ait réussi à vaincre une telle bête.

Il s’accroche désespérément aux miettes de pouvoir qu’il lui reste, tout en nous accusant d’avoir pactisé avec feu Grigori ! Ô mon bon monsieur, en voilà de graves accusations !

Mais en plus, le régent veut en venir aux armes: finalement, le véritable antagoniste dans tout cela, c’est lui !
Ainsi va la justice des hommes, en ce bas monde… Alors soit ! Invoquons notre droit à la légitime défense !


” Vous avez conspiré avec lui pour m’affaiblir et prendre ma place ! “


Le combat se termine abruptement par l’arrivée des gardes, alertés par le bruit des fers croisés.
Nous avons à peine levé l’arme en signe de défense, et aucun coup fatal n’a été porté, ce qui devrait nous dédommager…

Hélas pour nous, la justice en ce royaume n’est qu’une justice de pacotille, soumise aux humeurs du Duc qui plus est.
Non content de voir son château de cartes tomber devant la douloureuse vérité, le vieillard nous accuse une nouvelle fois, et usera habillement des mots pour tourner la situation en sa faveur, ce qui finira de convaincre son escorte de notre crime !

Nous sommes littéralement cernés… mais nous n’avons pas le choix :
Ces mots ne sont pas ceux de la vérité, et tomber entre les mains du Duc ne serait que synonyme de notre exécution…
Est-ce là un sort réellement souhaitable ?

Cette fois-ci, il vaudrait mieux sauver notre peau, parce que nous savons ce qu’il s’est réellement produit à la Montagne Impure ! Nous en sommes les seuls témoins !



Notre joyeuse escapade au palais finira dans le gouffre gigantesque qui avait englouti tout un pan de Gran Soren.
Le saut a de quoi rebuter, mais la chute ne sera pas fatale pour nous.

Et puis, il s’avère que ce trou béant abrite en son sein d’anciennes structures… Vous souvenez-vous de la Guilde des Pions, mentionnée plus tôt dans l’aventure ?

Eh bien, les ruines qui gisent ici y étaient reliées depuis le début, la mort du Dragon n’a fait que révéler leur position et ouvert de nouveaux passages.

Et n’était-ce pas le Dragon lui-même qui nous avait partagé “qu’une vérité est tapie dans les plus grandes profondeurs” ?

Symboliquement et très justement, la scène de la fuite du palais est un passage forcé du jeu, posé sur des rails: il n’y a pas d’autre chemin possible que de sauter dans le gouffre.

Il ne sert à rien de rester à batailler contre les gardes royaux, c’est une voie sans issue !

Alors tournons le dos au monde des hommes et à leurs bassesses, qui ne vaut plus la peine que l’on s’y attarde. Ce monde-là a perdu la raison.

Et le “hasard” faisant bien les choses, il semblerait que nous ayons atterri au bon endroit, malgré tout.

Deus Ex Machina

A peine arrivés, nous sommes abordés par une voix désincarnée, nous mettant à l’épreuve, pour ne pas changer.

” Si tu souhaites répondre à mon appel, prouve-moi ta valeur.
Montre que tu as la force de t’affranchir du joug. “

Une petite minute.. !
Ne venons-nous pas de braver le plus formidable des adversaires, le Dragon ?
Ne venons-nous pas de mettre en lumière les mensonges qui régissaient ce monde ici-bas..?

Alors que nous manque-t-il donc pour qu’une voix mystérieuse nous incite à aller nous libérer “d’un joug” ?
Il y a probablement quelques derniers éléments à ce puzzle titanesque, et qui nous font défaut… Alors mettons-nous en route !


Les ruines du gouffre constituent ce qui est appelé “Le Puits de l’Éternité“, et notre tâche consiste à aller récupérer suffisamment de “Pierre de Réveil” en ces lieux, ce qui devrait nous permettre de poursuivre notre voie.

On comprend également, qu’à l’instar de notre cheminement avec le Dragon à l’époque, nous en sommes désormais arrivés à un autre point de non-retour.


Après avoir réuni les Pierres, une Faille fait son apparition.
C’est un aller simple vers l’inconnu, et vers la dernière section du jeu.

(Qui viendra avec ses pistes sonores “Truth” et “Fateful Decision” / “Selection of Fate“)


Nous voici à l’intérieur de la Faille, dans un lieu insoumis aux caprices des mortels, la salle du Sénéchal, qui serait tel le gardien de ce monde, du monde de Gransys où se déroule notre conte aux proportions aussi bien mystiques qu’épiques.

Il/Elle ne perd pas son temps en tergiversions et nous propose un autre choix à faire, la possibilité “d’hériter de ce monde”.

La contrepartie ? En avoir la Volonté !



L’ ultime défi vient de commencer, et à l’instar du Dragon, le Sénéchal nous provoque avec moult questionnements, dont il/elle y répondra même, comme pour exposer son discours.

Une autre bataille, plus symbolique que véritablement armée, une autre bataille d’esprit donc.

Le Sénéchal :

” Quelle force te pousse ? Quelle force te pousse en avant ?
Je te le demande. Quelle est la force qui te fait vivre ? “

” La volonté. Une volonté de fer.
Tu es ici car tu l’as voulu, Insurgé-e. Voilà tout. “



Après quelques coups échangés, tout le monde reprend son souffle et le Sénéchal en profite pour nous montrer l’étendue de ses pouvoirs: comme par exemple celui de forger la vie !
Un fait qu’il aime comparer à l’une de nos particularités en tant qu’Insurgé-e: celle d’appeler les Pions.


Les commentaires qui suivent de sa part laissent entendre que cela n’en est pas forcément “divin”, et qu’il ne faudrait pas en attendre une quelconque “miséricorde”…



…Car d’après le Sénéchal, seule la dure réalité compte, celle d’un monde dénué de compassion..!

Son discours va aller directement crescendo, en nous faisant part notamment, que…

” Le monde et tous ses habitants ne sont que des enveloppes vides.
Peu différents des pions en un certain sens… “



Le Sénéchal compare ici les habitants du monde de Gransys à des enveloppes vides, tels les pions du jeu.

(Évidemment, le trait est fortement grossi ici, pour mieux faire réagir tout en faisant référence au film Matrix; mais peut-être que le jeu n’est pas si éloigné d’un équivalent réel…)

Ce qu’il/elle entend par là, est qu’une grande majorité des habitants auxquels il/elle fait référence, seraient similaires à des figurants (et “sans âme” de surcroît), faisant leur vie sans se rendre compte de plus.

Ils suivent les règles de ce monde – bon gré mal gré, un peu comme des automates – et dont nous savons qu’il n’est qu’une pièce de théâtre aux règles bafouées.

De toutes les personnes qui ont vécu en ces terres, il n’y a eu qu’une poignée d’Insurgés qui sont allés à contre-courant, à aller littéralement déterrer la Vérité !

Et c’est ce genre de personnes que le Sénéchal souhaitait avant tout rencontrer… Des personnes qui ont fait preuve de Volonté.


Et d’un claquement de doigt, le Sénéchal renvoie notre copie à l’état de cendres, tout en précisant:

” Sans volonté, la vie n’existe pas.
Le monde serait stagnant… “

De quoi méditer… mais pas le temps de digérer, l’assaut du Sénéchal reprend !
Et au vu de l’étendue de ses pouvoirs, il pourrait éclipser notre vie en un instant.

Ces “assauts” ne sont que des énièmes mises à l’épreuve, comme en témoignent les phrases lancées envers nous…


” Montre-moi que tu n’est pas une coquille vide, mue par des forces invisibles… “

” Montre-moi que ta volonté est à même de conserver le tissu de ce monde et d’y faire attention. “

Pages: 1 2 3 4 5 6